0

Viticulture biologique ?

La viticulture biologique renonce aux pesticides, herbicides et produits de synthèse ; et n’utilise pour protéger la vigne que des éléments présents dans la nature comme le soufre et le cuivre. Les seuls traitements permis sont les produits de contact – lessivables par la pluie – qui ne pénètrent donc pas dans la plante.

Le désherbage se fait mécaniquement – parfois même manuellement ! – à l’aide d’un cadre de labour qui vient couper les racines de l’herbe dans les rangs. Entre chaque souche, un autre outil, l’inter-cep, effectue ce même travail. Si vous croisez un peu d’herbe dans une vigne, n’ayez crainte, elle est « propre », en pleine forme et préserve sa bio diversité. Maîtriser l’enherbement permet, en outre, de ne pas concurrencer la vigne en eau et nutriments !

En cave, la vinification biologique se traduit par la limitation des intrants durant la fermentation et par une réduction des doses de soufre – les fameux sulfites; celui-ci restant cependant bien autorisé. Pour rappel, il protège le vin contre l’oxydation et en préserve toutes les qualités gustatives ! C’est ainsi que faire du vin à partir de raisins ultra sains, vendangés et triés manuellement est la meilleure méthode pour limiter l’ajout de sulfites.


Retour aux actualités